Origines
La danse des Jolivettes a été relevée avant la deuxième guerre mondiale par Geneviève Desvignes dans la commune de Suippes (Marne). C'était à l'origine dans ce village, une danse de mariage. Elle fut apprise au groupe folklorique Jeune Champagne, par Geneviève Desvignes elle même. 
Elle se danse sur l'air de Paradis en Fête, chanson de 6 couplets relevée par l' Abbé Lallement. (voir carnet de chant de Jeune Champagne). Une version moins élaborée fut recueillie par Gilbert Roy auprès de Monsieur Monin de Champcharmes, hameau de Maraye en Othe (Aube).
Lorsque dans un bal arrive une heure bien avancée de la nuit, la lassitude se fait sentir. C'est en général à ce moment que l' on exécute les danses du tapis ou du ballet. Il en était de même jadis, seul le choix de la danse était différent en Champagne. On exécutait les Jolivettes. (Les olivettes disait-on dans certaines localités comme Troyes). On mettait au milieu de la salle, trois chaises dont les pieds reposaient sur des noix. Il fallait faire un huit autour des trois chaises, tout en dansant, sans se bousculer. Quand par hasard on bougeait une chaise, on offrait une bouteille. Lorsque la jeune fille dansait seule au centre, elle s'exécutait au milieu des chaises. Chaque fille valsait ensuite à tour de rôle.
C'est la version marnaise que le groupe Jeune Champagne exécute. (version la plus évoluée de cette danse).
  • Public : Adultes.
  • Fiche réalisée par Jean-Aimé BEURY